Al Bustan Association Silwan inaugure un cours pour les entraîneurs sportifs en coopération avec FSGT - France

  • Par rcdp
  • Le 18/11/2019


Al Bustan Association Silwan inaugure un cours pour les formateurs et athlètes de différents sports spécialisés dans le handball et l’athlétisme comme une première phase dans le cadre du programme d’autonomisation des entraîneurs sportifs en l’association.

Dans un discours au Directeur des programmes de l’Association, Sara Imad Quran a déclaré que le cours se déroulera en partenariat avec la Fédération Française des Sports du Travail sous le slogan « le sport pour tous », et qu’il sera intensif sur cinq jours et un grand nombre de professeurs, enseignants et formateurs d’éducation physique, et un programme détaillé a été élaboré pour son succès et comprendra des exercices théoriques et pratiques pour élaborer un plan futur pour la prochaine étape, y compris des festivals et des événements sportifs à Silwan.

Le programme, qui repose sur l’échange d’expériences et de compétences développement, débutera dans sa première phase en recevant des formateurs de France qui présentera les événements et intégrera la partie théorique en appliquant une application pratique adaptée aux besoins des environnement, qui souffre d’un manque de stades spécialisés et espaces qui rendent ce cours précieux et important pour convertir la espaces à des endroits sûrs et peuvent être utilisés pour le jeu des enfants. 

Soulignant que ce cours cible les jeunes des deux sexes de jeunes diplômés en sport, afin d’ajouter de la force à la expérience dans le domaine du sport, ajoutant que ce cours fait partie de une vision plus large de l’association inclut l’autonomisation des femmes, enfants et les jeunes à une société saine, libre de violence et capable de améliorer leur environnement et leurs compétences.

 

Cette activité fait parti de la coopération franco-palestiennien, entre les villes française et palestinienne. Particulièrement le financement du projet élaboré par la ville de Ivry. 

 

RCDP Palestine projet culture